AFGHANISTAN,

la guerre d'après.


Lorsque Michaël a eu le bras arraché par une grenade, étourdi par la douleur, abrité sous son véhicule blindé dans la chaleur de l’été afghan, il n’a eu qu’une seule idée en tête : retrouver son alliance. Comme plusieurs centaines d’autres militaires français engagés dans le conflit afghan, Michaël est rentré chez lui avec le corps mutilé. D’autres n’ont pas eu sa « chance ». Ils sont morts au combat, pour la France.


Ce travail de trois an a été publié dans un livre intitulé "Pour la France" et a fait l'objet d'une acquisition au Musée de l'armée de Paris / Epreuves sur papier baryte (53). 
Diffusion : Agence photo RMN - Grand Palais


"Pour la France..."

FNACGrard Editions.

"Depuis la guerre d’Algérie, l’Afghanistan a été le théâtre d’opérations le plus meurtrier pour l’armée française. En photographiant les conséquences de la guerre, Philippe de Poulpiquet nous montre son vrai visage. " FNAC.

Using Format