AFGHANISTAN,

la guerre d'après.


Lorsque Michaël a eu le bras arraché par une grenade, étourdi par la douleur, abrité sous son véhicule blindé dans la chaleur de l’été afghan, il n’a eu qu’une seule idée en tête : retrouver son alliance. Comme plusieurs centaines d’autres militaires français engagés dans le conflit afghan, Michaël est rentré chez lui avec le corps mutilé. D’autres n’ont pas eu sa « chance ». Ils sont morts au combat, pour la France. Après 10 ans de présence française en Afghanistan, la France décide, au final, un retrait anticipé de ses troupes en 2011.


Ce travail de trois an a été publié dans un livre intitulé "Pour la France" et a fait l'objet d'une acquisition au Musée de l'armée de Paris / Epreuves sur papier baryte (53). 
Diffusion : Agence photo de la Réunion des Musées Nationaux   RMN - Grand Palais


"Pour la France..."

FNACGrard Editions.

"Depuis la guerre d’Algérie, l’Afghanistan a été le théâtre d’opérations le plus meurtrier pour l’armée française. En photographiant les conséquences de la guerre, Philippe de Poulpiquet nous montre son vrai visage. " FNAC.

Exposition aux Invalides, Paris, 2013.

info
×
Using Format